L'ARGENT AU QUOTIDIEN

Stéphanie Marteau, Journaliste indépendante

parlons cash
Stéphanie Marteau, journaliste indépendante, vous révèlera tous les bons plans et les aides dont vous pouvez bénéficier pour votre famille. Que ce soit pour se cultiver sans se ruiner, connaître les solutions pour changer de voiture, ou tout simplement savoir où acheter moins cher sur le net.


Voir toutes ses chroniques

Enfants, parents à charge : de quel soutien financier pouvez-vous bénéficier ?


Question :


J'ai déjà un enfant et j'envisage d'en avoir un second. Ma mère qui est seule aimerait vivre avec nous. Mais j'ai peur de ne pas pouvoir subvenir à ses besoins sur le plan financier. A quelles allocations et/ou déductions fiscales puis-je avoir droit pour mes enfants et ma mère à charge ?


La réponse de Stéphanie Marteau :


Si l'on a généralement la charge de ses enfants, il est de plus en plus rare que l'on décide également de s'occuper de ses parents lorsqu'ils vieillissent. Pourtant, pour les uns comme pour les autres, vous pouvez bénéficier d'un soutien financier non négligeable.


L'éventail des aides auxquelles vous pouvez prétendre, si vous avez des enfants à charge, est large :

- Les Allocations familiales : elles sont dues à partir du deuxième enfant à charge et s'élèvent à 117,14 euros pour deux enfants ; à 267,21 euros pour trois enfants ; à 417,28 euros pour quatre enfants et à 150,08 euros par enfant supplémentaire.

- Allocation pour jeune enfant : attribuée sous condition de ressources, elle se compose d'une allocation “ courte ” versée à partir du troisième mois de grossesse et jusqu'aux trois mois du bébé, et d'une allocation “ longue ”, qui prend le relais jusqu'aux trois ans de l'enfant. Son montant mensuel est de 168,20 euros.

- Allocation de présence parentale : cette nouvelle prestation vous permet d'interrompre votre activité professionnelle afin de vous occuper d'un enfant atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un grave accident. Versée sans aucune condition de ressources, pour une durée initiale de quatre mois, elle peut être renouvelée deux fois pour une durée maximale de 12 mois. Son montant mensuel varie de 262,25 euros à 102,27 euros.

- Allocation parentale d'éducation : elle est attribuée jusqu'aux 3 ans de l'enfant à partir du deuxième enfant, sous condition d'une activité professionnelle antérieure, lorsque vous cessez totalement ou partiellement votre activité. Son montant mensuel est compris entre 262,25 euros et 524,47 euros.

- Allocation parent isolé : elle est versée à toute personne isolée dont les ressources ne dépassent pas un certain plafond et qui assume seule la charge d'un ou plusieurs enfants. S'il n'est pas déjà assuré social, le titulaire bénéficie gratuitement de l'assurance maladie maternité au titre de la couverture maladie universelle (CMU). Son montant est de 551,81 euros pour un enfant et de 183,94 euros par enfant supplémentaire.

- Allocation de rentrée scolaire : elle est accordée, sous condition de ressources, aux personnes dont l'enfant a entre 6 et 18 ans. Son montant était de 268,01 euros par enfant à la rentrée 2005.

Si vous assumez la charge de l'un de vos parents âgés de plus de 65 ans, vous pouvez bénéficier de l'Allocation de logement familial.

Le seuil des ressources à ne pas dépasser dépend de nombreux facteurs, dont le nombre de personnes à charge, le montant du loyer, la zone géographique... Mais d'une façon générale, plus les revenus sont faibles, plus on a de chances d'obtenir l'allocation. Vous pouvez également déduire de vos revenus imposables une somme forfaitaire représentant les dépenses que vous engagez pour lui au titre de l'hébergement et de la nourriture. Cette déduction est égale à 3 051 euros et ne nécessite pas de fournir des justificatifs.

Dans tous les cas, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre Caisse d'Allocations Familiales et de votre centre des impôts. Il existe de nombreuses aides ou déductions adaptées aux besoins de chacun.